Protéger ses oreilles




Hello,


Quand on parle de photos de concerts, on évoque généralement la gestion de la lumière, le matos photo, les réglages du boîtier, la composition des images, etc. Mais il y a une chose essentielle dont personne ne parle : protéger ses oreilles. Étant particulièrement sensible des écoutilles au quotidien et en tant que musicien c'est un réflexe pour moi de sortir mes bouchons dès que j'en ai besoin, mais j'ai déjà vu des photographes de concerts se pointer sans protections à quelques mètres (ou centimètres) des enceintes et du public. Pour devenir sourd c'est une bonne façon de faire, et même sur les concerts à priori pas très forts les photographes sont particulièrement exposés du fait de la proximité avec les enceintes.

Il faut savoir qu'au niveau auditif la douleur n'est pas un indicateur digne de confiance. Le seuil de dangerosité pour l'oreille est atteint à 90 dB tandis que la douleur apparaît vers 120 dB. Entre ces deux limites rien ne vous dit que vous risquez d'abîmer ou perdre l'audition.

Il y a deux facteurs à prendre en compte pour savoir comment réagir : la puissance du son et la durée d'exposition.
En ce qui me concerne j'ai eu davantage de gêne (légères acouphènes passagères, mal de crâne, etc.) à écouter de la musique au casque au volume minimal pendant une longue durée (1h, 2h par exemple) qu'à aller à des concerts de metal ou lors de sessions studio avec mon groupe. Ainsi je limite au maximum l'écoute au casque (je n'utilise pas d'écouteurs parce que le son est pourri et qu'à cause du manque d'isolation phonique on a toujours tendance à mettre le volume plus fort pour couvrir les sons extérieurs, mais le conseil reste le même ;-), et lorsque j'ai besoin d'en utiliser un je fais des pauses régulièrement.

Pour les concerts, le studio, et les rues bruyantes je mets systématiquement mes bouchons. J'en ai fait faire une paire sur mesure en silicone, spécialement moulée pour mes canaux auditifs, adaptée à la musique, et à filtres de réduction interchangeables. J'ai payé 80 balles par oreille, mais je ne regrette pour rien au monde d'abandonner les saloperies en mousse ^^ Si tu es musicien, photographe de concerts, que tu vas souvent sur des événements musicaux, ou que tu bosses en usine je te conseille d'aller voir ton audioprothésiste le plus proche pour faire de même. Si tu n'en as pas vraiment l'utilité au quotidien les machins en mousse et les paires de bouchons à pas cher (voire les casques anti-bruit de bricolage) peuvent faire l'affaire de façon ponctuelle, c'est toujours mieux que de ne pas se protéger.


bouchons d'oreilles
Mes fidèles bouchons !

Prendre soin de ses oreilles c'est aussi se reposer. Toutes les personnes ayant eu des acouphènes temporaires ou définitives vous le confirmeront : le problème s'accentue avec la fatigue. Pour ceux qui ont un sifflement définitif et irréversible j'ai lu de nombreux témoignages de personnes qui mettent un son d'ambiance pour pouvoir s'endormir (bruits de vagues, de vent dans les arbres, écoulement d'eau, bruit blanc, etc.)

J'espère que ce petit article sera utile, à plus !

Tigroo